Les disparus

Open série - photographies numériques, cadres
Dimensions variables
2011-2021
Des corps de victimes sont régulièrement effacés d'images d’archives d’abus d’autorité des forces de l’ordre, montrant un monde où les bourreaux semblent danser.
Cette série évoque deux notions chères à Roland Barthes : la disparition qu'il nomme « présence de l’absence » (La chambre claire) et le « punctum » un détail photographique qui lance le désir au-delà de ce que l’image donne à voir.

© Bettie Nin. Créé avec Wix.com